Pour de nombreux DRH, la question du Digital est un thème prioritaire pour 2015. L’étude menée par le cabinet Kurt Salmon met en lumière les enjeux de cette thématique et a le double objectif d’analyser les effets du Digital sur la fonction RH et ses propres processus, ainsi que d’étudier la manière dont la fonction RH, au-delà d’elle-même, doit accompagner l’ensemble de l’entreprise dans cette transformation.

Le Digital est un facteur d’évolution ; identifier et analyser ses impacts permet de comprendre les changements profonds qui en découlent, et de déterminer les chemins que les organisations doivent emprunter pour développer de nouveaux métiers et de nouvelles compétences.

Deux-tiers des DRH interrogés considèrent que le phénomène du Digital a une incidence certaine sur les modes de management des équipes, qui se manifeste principalement au niveau de la communication ; 59% constatent une augmentation des échanges à distance. Mais, ces pratiques sont vouées à évoluer : alors que seuls 41% des répondants jugent que le management exercé au sein de leur structure est participatif, 62% estiment que le management évolue vers un modèle plus collaboratif et vers un meilleur partage de l’information. 

De façon générale, les collaborateurs désirent davantage de flexibilité, et le Digital est de plus en plus associé à l’amélioration des conditions de travail. 59% des DRH interrogés supposent que les collaborateurs aspirent à gagner du temps, notamment via des outils de self-service, et 49% pensent que la facilité d’accès au télétravail est une attente particulièrement exprimée. Enfin, les collaborateurs nourrissent également des attentes quant à la mise en place de réseaux sociaux d’entreprise et l’utilisation des données salariés à des fins managériales (33% et 30%).

L’impact du Digital sur les emplois et les compétences est indéniable : il est multidimensionnel, car le Digital a une incidence sur l’organisation du travail, le management et la culture d’entreprise. Le Digital redessine donc le paysage des emplois et des compétences, selon l’observatoire IDC, la part des salariés ayant des compétences numériques va augmenter de 59% en 5 ans.

 

EN SAVOIR +
FrenchEnglishSpanish